la cité dolente

Le livre

Laure Gauthier, La cité dolente,
Editions Châtelet-Voltaire, 2015.

Le titre est emprunté au vers qui ouvre le Chant III de l’Enfer de Dante (Porte et vestibule de l’Enfer) : « Per me si va nella città dolente » / « Par moi l’on va dans la cité dolente ».

Le texte développe un argument minimal – un homme âgé, ancien chanteur d’opéra s’enferme volontairement dans une maison de retraite dans un pays qui n’est pas le sien. Pour fuir les images de la ville, il se retranche et tente de ressaisir le sens de son histoire au confluent des images de son passé et de celles de la mort qu’il anticipe. Le texte se compose de huit chants où ce personnage laisse éclater son désarroi face au monde qu’il observe au travers de la vitre, au réfectoire ou dans un des couloirs de l’hospice. Les confins de la langue sont aussi ceux de la raison. Mais l’onde médiatique, les images sensationnelles, les histoires d’enfants torturés menacent l’isolement du « détenu » volontaire. Celui-ci parviendra finalement aux portes de la cité dolente, dont l’on ne sait pas s’il s’agit de la ville aperçue du dehors, qu’il retrouvera peut-être, ou bien de l’hospice. Ainsi apparaît l’ambivalence du terme « dolent » qui renvoie à la fois à la souffrance et à la somnolence.
Voir le site de Pollen diffusion

En édition bilingue français / italien :
La città dolente, traduction de Gabriella Serrone, avec une préface de Bonifacio Vicenzi, Macobor editore, 2018 (collection I fiori di Macabor).

130 pages, 12 euros : La citta dolente

Lectures

14-10-23 Laure Gauthier invitée par DIACRITIK au Salon de la Revue

Partenaire du 33ème salon de la Revue, Diacritik vous invite ce samedi à sa carte blanche qui, en compagnie de Suzanne Doppelt, Laure Gauthier et Murièle Camac, s’interrogera sur la place de la poésie dans les revues en une année faste pour la poésie.

Date : 14/10/2023 de 15h à 16h
Lieu : Halle des Blancs Manteaux, 48 Rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris

Voir en ligne Diacritik au Salon

16.09.23 Lecture de « la cité dolente » à Guéret (Rencontres de Chaminadour)

16.09.23 Lecture de « la cité dolente » à Guéret (Rencontres de Chaminadour)

Mathieu Larnaudie organise les Rencontres de Chaminadour n°18 autour de Dante.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Pourquoi réactiver la ligne dantesque dans nos discussions ? Quelles résurgences a-t-elle dans la littérature contemporaine ? Dans notre époque hantée par l’idée de sa finitude, par la perspective renouvelée d’une fin des temps possible, la Comédie nous invite à nous poser la question : que seraient l’Enfer, le Purgatoire, le Paradis pour le monde d’aujourd’hui ? Et comment la littérature contemporaine y répond-elle ?

Heure : 16h30
Lieu : Guéret

Voir le site : voir le site Chaminadour

Table ronde autour de « La divine Comédie de Dante » avec Alain Nicolas, Christophe Manon et Laure Gauthier.