Poésie et Musique aujourd’hui

Un séminaire conçu et animé par Laure Gauthier à l’Ircam (2017-2020).

C’est en dialogue avec Philippe Langlois, directeur de la pédagogie et de l’action culturelle à l’Ircam, que j’ai développé à partir de novembre 2017 un projet de séminaire visant à rapprocher poésie et musique contemporaines. Comment réarticuler autrement un dialogue après un siècle de crise du lyrisme à l’heure de l’inter et de la transmédialité sans retomber dans les écueils du passé ? Une collaboration s’est mise en place avec la complicité du compositeur invité du Cursus, Thierry de Mey et avec le soutien organisationnel de Murielle Ducas.

Lieu : L’Institut de recherche et coordination acoustique/musique. 1, Place Igor Stravinsky, 75004 Paris

Il s’agit de repenser la question de la voix et du texte aujourd’hui en rapprochant les rives distendues entres écritures et musiques écrites contemporaines sans retomber dans les solutions du passé, ni celles du lyrisme ni celles du texte pris comme matériau phonologique, mais de trouver de nouvelles voix/voies.

Il s’agit également de raviver les liens entre auteurs et compositeurs vivants et de repenser les modalités de leurs collaborations, de voir comment poète et compositeur peuvent s’entendre et construire ensemble une œuvre musicale et textuelle en déplaçant l’opposition sur un troisième ou un quatrième terme.

Séminaire Poésie et Musique (2ème année 2019-2020)

Ce séminaire s’est décliné en plusieurs journées (cours, ateliers, conférences, maquettes) et s’est terminé par un « mini-projet » poésie et musique, une maquette qui avait pour objectif de poser une question au rapport entre la voix et le texte poétique. Il se poursuit entre janvier et juin 2020 par l’encadrement des compositeurs ayant choisi de travailler avec un.e poète pour l’élaboration de leur pièce cursus, présentée dans le cadre du concert de fin d’année au sein du festival Manifeste (édition 2020). 

Compositeurs du cursus : Sofia Avramidou, Kayla Cashetta, Paul Ramage, Claudia Jane Scoccaro, Justina Repeckaite, Maxime Mantovani, Oren Boneth, Antonio Tules, Fernando Manassero et Ko Sahara.

9 décembre 2020 : Atelier d’écoute et de conseils aux compositeurs qui me présentent leur mini-projet. Travail sur la matière du texte et de la voix. 

17 décembre 2020 : présentations argumentées des mini-esquisses en présence de quelques-uns des poètes, des Réalisateurs en Informatiques Musicales, du compositeur Thierry de Mey et de l’équipe pédagogique du Cursus Philippe Langlois et Murielle Ducas.

Ecouter certaines esquisses :

Sofia Avramidou : “cità dolente”

A partir d’un poème tiré de La cite dolente (Chatelet-Voltaire, 2015, traduction en italien de Gabriela Serrone, Macabor, 2018) qui évoque un fait divers.

Ecouter

Paul Ramage : « Déplier / Peuplié »

Pièce performée au Revox B 77 sur un extrait du texte Peuplié de Lucie Taïeb (LansKine, 2019).

Ecouter

Maxime Mantovani : « Improvisation autour d’un poème de Christophe Manon »

A partir d’un poème tiré de Au nord du futur (Nous, 2016).

Voir le lien

Ko Sahara « je n’aime que toi »

A partir d’un poème tiré de Transport commun de Rim Battal (Lanskine, 2019).

27 novembre 2019 : Lecture performée de « rodez blues » de Laure Gauthier, extrait du texte Les corps caverneux. Ce texte pose la question de la musique dans le poème.

Voir le film d’Eric de Gélis : Ressource IRCAM

Conférence partiellement filmée où je présente mes collaborations avec Pedro Garcia Velasquez pour « Installation de théâtre acoustique » (2018-2019), créé en septembre 2018 au ZKM de Karlsruhe et avec la compositrice Xu Yi pour la pièce « Métamorphoses du serpent blanc », créée le 20.01.2020 au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Paris.

Voir la vidéo Ircam

J’ai animé un atelier présentant les enjeux de la poésie aujourd’hui. J’ai également constitué un livret avec des poèmes, traduits en plusieurs langues, des poètes Christophe Manon, Lucie Taïeb, Jérôme Game, Séverine Daucourt, Rim Battal et Laure Gauthier. 

Les compositeurs doivent choisir un texte de ce livret puis concevoir une esquisse de musique vocale de 3 mn en collaboration avec un Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui pose une question au rapport au texte et à la voix.

Séminaire Poésie et Musique (1ère année 2018-2019)

Ce séminaire se déclinait en plusieurs journées (cours, ateliers, conférences, maquettes) et se terminait par un « mini-projet » poésie et musique, une maquette qui avait pour objectif de poser une question au rapport entre la voix et le texte poétique.

Les dix compositeurs étaient : Florent C. Darras, Mathieu Corajod, William Dougherty, Louis Goldford, Konstantin Heuer, William Kuo, Jialin Liu, Sergio Nunez Meneses, Adrien Trybucki et Francisco Uberto.

 

18 juin 2019 : Concert du cursus au 104 dans le cadre du Festival MANIFESTE 2019.

Certains des compositeurs ont ensuite choisi de travailler avec des poètes vivants que je leur ai proposés comme cela a été le cas de Louis Goldford avec Katia Bouchoueva pour « Au-dessus du carrelage de givre » ou encore de Mathieu Corajod avec Dominique Quélen pour « ça va bien avec comment tu vis ». D’autres textes ont été écrit, par exemple par Adrien Trybucki pour « Rapides Diaprés », un texte inventé dans l’esprit de l’Oulipo.

Ecouter l’ensemble des pièces Ircam

Pour entendre plus particulièrement :

Mathieu Corajod, Ça va bien avec comment tu vis pour 2 performers et électronique.

Louis Goldford : Au-dessus du carrelage de givre

Adrien Trybucki : Rapides Diaprès

En novembre : Deux ateliers d’une journée menés en collaboration avec le compositeur Jérôme Combier, pour préparer les esquisses du mini-projet.

14.11.2018 : Dans l’émission d’Arnaud Merlin, l’Après-Concert, sur France Musique, je suis invitée avec le compositeur Gérard Pesson pour parler dans une émission consacrée à « poésie et musique aujourd’hui ».

Voir Francemusique : le concert du soir :  (écouter après 1h)

20.11.2018 : Quand le poète participe à l’architecture musicale.

Dans le cadre du « Séminaire poésie et musique » mis en place par le département Pédagogie de l’Ircam, Philippe Beck qui a collaboré avec Gérard Pesson, Frédéric Durieux ou encore Maxime Mc Kinley, et Dominique Quélen qui a écrit plusieurs œuvres avec le compositeur Aurélien Dumont, mais aussi avec Gérard Pesson ou encore Misato Mochizuki, sont invités à exposer leur conception du lien entre poésie et musique et à présenter leurs collaborations avec des compositeurs contemporains ainsi que les œuvres qui en ont résulté. Enfin, j’ai présenté mes travaux avec Fabien Lévy et Núria Giménez Comas.

Voir les trois vidéos Ircam

30 novembre 2018 : à 19h a eu lieu une soirée « Musique et poésie aujourd’hui » à la Maison de la Poésie de Paris. Le poète Dominique Quélen, le compositeur Aurélien Dumont (par film interposé), les poètes Laurent Colomb et Philippe Beck ainsi que les pianistes Arielle Beck et Lucas Belkhiri étaient présents pour lire des extraits de leurs œuvres entre poésie et musique. La soirée était organisée par Laure Gauthier et Sébastien Rongier avec la Revue Remue.net et l’Ircam (avec le soutien de Philippe Langlois).

 

Mercredi 17 octobre 2018 : Le compositeur Jérôme Combier a présenté son travail sur les textes littéraires, notamment son installation « Austerlitz » (2011) à partir du livre éponyme de W.G. Sebald (2001), tandis que Fernando Munizaga a exposé son travail avec l’autrice Irène Gayraud dans « Réplicas » et « Une voix persiste au travers » où la voix humaine est conçue comme épicentre. J’ai à mon tour évoqué ma collaboration avec la compositrice Núria Giménez Comas pour le projet « back into nothingness » à partir de l’histoire de Kaspar Hauser.

voir la Vidéo

Mardi 16 octobre 2018 : Gérard Pesson a tenu une conférence pour approfondir ces questions à partir de ses « Cantates » et de sa pièce « Solitaire Mikado » dont le texte est l’œuvre de plusieurs poètes contemporains et qui présente une grande variété de réponses pour envisager le dialogue entre poésie et musique. Il a également évoqué la vivacité des liens qu’il entretient avec plusieurs poètes contemporains.

10 octobre 2018 : Une double conférence de deux fois 3 heures. Le matin, j’ai évoqué les rapports entre poésie et musique écrite de Schoenberg à aujourd’hui, évoqué la crise du lyrisme et les dangers d’un « classicisme involontaire » dans le répertoire vocal contemporain, tout en mettant en évidence l’émergence récente depuis 2000 de nouvelles questions et de nouvelles voies/voix.

L’après-midi, Philippe Langlois a évoqué les liens complexes et riches à partir de l’étude de la poésie sonore et de celle de la création radiophonique et du Hörspiel dans un panorama du début du XXe siècle à aujourd’hui.

Le média est disponible à la médiathèque de l’Ircam.

ut ipsum adipiscing commodo Sed id, non velit, ultricies