Poète et autrice multimedia, Laure Gauthier est née en 1972 à Courbevoie. Elle vit et écrit à Paris.

Elle a publié récemment kaspar de pierre (La lettre volée, 2017) et je neige (entre les mots de villon) (LansKine, 2018). En février 2021, elle sort un album transpoétique Eclectiques Cités avec le collectif Acédie 58 et en septembre 2021 sort chez LansKine les corps caverneux écrit dans le cadre d’une résidence d’écrivain Ile-de-France (2019-2020).

Elle conçoit ses textes comme des espaces de vigilance. Elle y interroge à la fois la place de la sensibilité, notamment de la voix et du toucher, dans un monde rationalisé jusqu’à l’extrême, et la place du document et de l’archive dans l’expérience de la violence individuelle et collective. Elle pense la poésie comme un chant du hors-champ, et la situe en léger hors-champ des documents.
Ses textes ont une dimension polyphonique qui permet de créer un écart vigilant entre la perspective singulière et collective, la poésie objective et subjective.
Chaque texte publié est conçu comme un chantier qui soulève différentes questions qui appellent des réécritures pour des installations multimedia et des pièces sonores, chaque œuvre éclairant un des versants des questions soulevées : « back into nothingness » (musique Núria Giménez-Comas, production Grame cncm, coprod. Ircam, Spirito, Festival Archipel-Genève et TNP) a été créé au Théâtre National Populaire les 16 et 17 mars 2018, l’installation « Etudes pour théâtre acoustique » (Composition Pedro Garcia Velasquez et Augustin Mueller) a été présentée au Zentrum für Kunst und Forschung (ZKM) de Karlsruhe en septembre 2018, tandis que « métamorphoses du serpent blanc » écrit pour la compositrice Xu Yi a été créé au CRR de Paris en janvier 2020. Elle écrit « remembering clouds » pour la compositrice Sofia Avramidou, création le 5 septembre 2021 à Royaumont dans le cadre du concert  « Darker than Black » (Anatomy of Melancholy), tandis qu’en mars 2022, l’installation multimédia « remember the future », co-écrite avec Pedro Garcia Velasquez et produite par Le Balcon sera créée au Centre Césaré-cnsm de Reims.
Laure Gauthier donne régulièrement des lectures performées dans le cadre de festivals ou à l’invitation de lieux culturels (Maison de la poésie de Paris, Maison de la poésie de Nantes, CIPM, Magnifique Printemps de Lyon, Marché de la poésie, Festival Livre en Tête, musée MAAM de Rome etc. ) et à des lectures en libraires.
Elle a publié dans de nombreuses (web-)revues parmi lesquelles COCKPIT voice recorder, Po&sie, Vacarme, La moitié du Fourbi, le Cahier du Refuge, Sarrazine, l’Etrangère, ou encore Remue.net mais aussi dans des revues européennes comme manuskripte (Autriche), Insula Europae (Italie), Circulo de Poesia (Mexique) ou encore Asymptote (Etats-Unis).
Elle est par ailleurs maître de conférences à l’université de Reims où elle enseigne dans un cursus « arts de la scène contemporaine ».

crédit photo : Laure Gauthier @ Chama Chereau​