les corps caverneux

Le livre sortira en septembre 2021 aux éditions LansKine.

Ce texte a été écrit dans le cadre d’une résidence d’écrivain Ile de France (2019-2020).

« Les corps caverneux » est un récit poétique construit en huit séquences. Le titre dans la séquence fait certes allusion au désir sexuel dont la force insurrectionnelle se manifeste dans le livre notamment à la séquence « désir de nuages ». Néanmoins, les « corps caverneux » désignent ici, avant tout, les cavernes en nous par analogie avec les cavernes préhistoriques : les corps caverneux sont ces espaces vides, ces trous ou ces failles, que nous avons tous en commun et que notre société de consommation tente de combler par tous les moyens. Dans chacune des séquences est évoquée une nouvelle attaque contre ces espaces intimes de respiration, en réaction à laquelle une musique émerge, une musique de nos cavernes, qui nous permet de nous cabrer et de rester vigilants.

Extraits parus en revues (papier et webrevues)

« Désir de nuages », in Po&sie, 2020/2-3 (172-173), p. 133-141

« rodez-bluez », in Phoenix, n° 34 (dossier M. Cosnay)

« La chambre et l’abeille (Epadh-mélodie) », in L’Étrangère, n° 50-51, p. 83-101.

« La clocharde du monde », sur SITAUDIS :
Voir : https://www.sitaudis.fr/Poemes-et-fictions/la-clocharde-du-monde.php

« (je) Suis-moi (tu) », in Sarrazine, n° 18, p. 97-103.

« La forêt blanche », in Babel heureuse, n° 4, 2018, p. 49-55.

« queu paìs », in Paysages écrits, n° 30, 2018, p. 8-14.

Lectures

12.12. Laure Gauthier invitée du GREEN POETRY FESTIVAL à ROME

Laure Gauthier est invitée à lire, discuter et performer dans le cadre du festival européen de poésie environnementale / Festival europeo di poesia ambientale : le samedi 12 décembre à 12h, elle s’entretient avec la journaliste Ilaria Dinale, et à 18h30 est projeté au MAAM le film de Thierry de Mey « kaspar de pierre » (Eroica Productions).

Programme

A 12h, la journaliste Ilaria Dinale s’entretient avec Laure Gauthier de la place de l’environnement dans son œuvre et la poète lit des extraits de La cité dolente (Chatelet-Voltaire, 2015), de kaspar de pierre (La lettre volée, 2017) ainsi que de « rodez blues » (extrait de les corps caverneux, Lanskine 2021). 

A 18h30, Giorgio de Finis, directeur du MAAM (Museo dell’Altro e dell’Altrove) à Rome et Ilaria Dinale, journaliste, présentent le film de Thierry de Mey « kaspar de pierre » (Eroica Production) avec les sous-titres en italien de Gabriela Serrone.

15.09 parution de « désir de nuages » (Po&sie, 172-173)

Le texte « désir de nuages » est un extrait du recueil « les corps caverneux » qui paraîtra chez LansKine en septembre 2021. Dans chacune des séquences est évoquée une nouvelle attaque contre ces espaces intimes de respiration, en réaction à laquelle une musique émerge, une musique de nos cavernes, qui nous permet de nous cabrer et de rester vigilants. La séquence « désir de nuages » qui invente une musique de nuages donnera lieu en 2023 à une installation électroacoustique, vocale et poétique en collaboration avec la compositrice Nuria Giménez-Comas.

Lien : Po&sie : sommaire du dernier numéro

Article disponible à cette adresse : Revue poésie 2020

22.05 Europeen green poetry festival

​Laure Gauthier est invitée avec 17 autres poètes italiens et européens à lire (via zoom) un texte où poésie et environnement sont liés : elle lit un extrait de « rodez blues » (extrait du texte inédit, les corps caverneux, écrit dans le cadre d’une Résidence d’écrivain Ile-de-France)
Le festival est organisé par les revues Insula Europea et Sapereambiente.

Pour lire plus et voir la captation :

Insula Europea : European green poetry festival

Sapereambiente : Festival europeo della poesia ambientale

lastampa : I versi dei poeti cantano l’ambiente

 

fringilla velit, vel, risus tempus nunc justo mattis