Laure Gauthier s’entretient dans un double entretien avec Guillaume Richez pour Les imposteurs. Elle y évoque notamment « kaspar de pierre » et « je neige (entre les mots de villon) », le rôle de la contrainte, ses lectures-performées, l’œuvre en cours « Les corps caverneux » et ses collaborations.

Nullam neque. dolor. fringilla quis, mi, quis id, eget id